L’estaminet Anosteké Bloemeke à Blaringhem

L'estaminet Anosteké Bloemeke à Blaringhem

L’estaminet Anosteké Bloemeke, situé à Blaringhem dans le Nord à la frontière de l’Artois et de la Flandre française, vous propose une cuisine 100% flamande et des bières artisanales.

Authentique et convivial, Anosteké Bloemeke est un havre de paix pour ceux qui souhaitent savourer un bon repas dans une ambiance chaleureuse dans le même bâtiment que la brasserie du pays flamand. Cet estaminet contemporain vous proposera une carte savoureuse et un menu du jour qui changent régulièrement. Ils vous proposeront une large sélection de bières pour accompagner votre repas à des prix abordables. Des produits locaux et frais provenant des producteurs du coin. Une philosophie culinaire entretenue par la bienveillance du chef Florent Ladeyn. Entre cuisine nouvelle et traditionnelle, l’équilibre dans l’assiette est agrémenté d’herbes et de fleurs que le commun des mortelles balancerait dans le composteur au fond du jardin. Chez le Top chef Ladeyn, on ne jette rien.

Photo de la planche de charcuterie à l'estaminet Anosteké à Blaringhem

Notre expérience et mon avis

Une expérience unique à mi-chemin entre la brasserie traditionnelle et une cuisine contemporaine d’inspiration flamande. Accueilli avec des crackers aux drêches et sa sauce (résidu du brassage des céréales, généralement utilisés pour l’alimentation animale) et une Anostéké en pression, nous ajoutons une planche de charcuterie pour nous occuper les mâchoires jusqu’à l’arrivée de l’entrée.Pâté, radis, fromage, saindoux, pain et un excellent saucisson à couper nous-mêmes provenant de la boucherie « Au fil du couteau » à Méteren. Une vraie tuerie pour 11 €, cela n’a rien avoir avec les planches industrielles gavées de sel et de gras des autres brasseries. On pouvait s’arrêter là.

Servi en même temps que notre entrée composée de tomates, fromages frais, basilic, huile et verveine, notre fils a le droit à une grosse assiette de frites accompagné d’un vrai blanc de poulet et d’une mayonnaise maison.
Cette attention importante, nous permet de passer un début de repas apaisé.

L’arrivée du plat à la carte, nous a ravi avec une poitrine de porc confite à la Bracine (une bière) à l’ail, une salade, des aubergines et une portion généreuse de frites. C’est bon le gras, c’est la vie.
Le dessert original (Rhubarbe, la glace yaourt, mousse caramel et oxalys) vient compléter cette visite dans le patrimoine des saveurs de la Flandre.
On termine le repas avec une tasse de chicorée, le café n’étant pas issu du terroir du nord, c’est un rappel du cahier des charges du chef.

Plat de poitrine de porc
Tasse de chicorée

A savoir

Nous terminons par une visite de la boutique de la brasserie du pays flamand pour recharger la cave à bière.

La brasserie du pays flamand propose des visites sur réservation de la brasserie pour les plus curieux. Malheureusement, notre petit monstre n’aura pas la patience pour faire plaisir à ces parents.

Les jeudis, l’estaminet propose des soirées moules-frites.

À savoir que ce lieu n’est pas toujours ouvert comme ailleurs, je vous invite à consulter le site internet de l’estaminet et de la brasserie du pays flamand.

Boutique de la brasserie du pays flamand
Boutique la Brasserie du Pays flamand

À la prochaine à l'estaminet

Pour être honnête, je ne suis pas fan des menus imposés comme au Bloempot ou à l’Auberge du Vermont tenu par Florent Ladeyn. J’aime pouvoir choisir. Et, pour une fois, j’avais le choix entre la carte et le « menu imposé », j’ai choisi le « menu imposé », j’aime les paradoxes. Petit gourmand ou grand difficile, on s’est régalé. Je sais que je reviendrai et que je pourrai déguster des croquettes de crevettes ou de Maroilles, un Potjevleesch, un faux-filet avec des frites.

Je note la bienveillance du personnel qui s’active à être aux petits soins.
Si je devais chipoter, je dirai que le fléchage du parking n’est pas facile à comprendre et que l’entrée du restaurant ne saute pas forcément aux yeux.

Si ce n’est pas un estaminet « traditionnel » ou « typique » pour les puristes, cela reste une bonne initiation à la cuisine flamande et aux pratiques d’une cuisine locale que des chefs comme Florent Ladeyn sont les dignes ambassadeurs à contre-courant d’une cuisine locale et végan qui donne l’impression d’être un ruminant et pas un être humain.

Anosteké veut dire « à la prochaine » et c’est exactement notre impression en sortant du restaurant.

Adresse :

Anosteké Bloemeke

425b Rue André Plockyn, 59173 Blaringhem
Tableau avec le menu du jour et la carte de l'estaminet