Le Cheval Blanc, où manger à Naours ?

Où manger à Naours ?

Nous cherchions un endroit sympa pour manger  avant d’aller à la Cité souterraine de Naours. Les échos sur internet étaient assez mitigés sur la brasserie de la Cité souterraine et on n’avait pas vraiment envie de subir ou d’être déçu. Alors après quelques recherches, nous avons opté pour le Cheval Blanc en réservant le matin même ( c’est s’assurer d’y manger, surtout dans cette période de la covid où les places sont rares dans les bons restaurants). Il n’y a pas vraiment beaucoup d’alternatives de restauration dans la région de Naours.

Première impression:

Il ne faut pas se fier à l’apparence trompeuse de la façade.
En arrivant, il n’y a pas de parking dédié ou à proximité de l’établissement. Il faut stationner dans la rue à une cinquantaine de mètres. 
L’extérieur pourrait nous rappeler le bar tabac loto du Balto à Groland et nous suggérer de faire demi-tour. 
En plus, l’établissement arbore une pancarte « Bistrot de Pays » qui nous rappelle l’une de nos pires expériences dans le genre » cauchemar en cuisine ». 
C’est effectivement un bar-tabac-loto, mais c’est également un restaurant.
C’est assez bien tenu dans le respect des gestes barrières et ils tentent de faire le maximum pour respecter le protocole sanitaire.
Les tables sont plutôt bien espacées et on ne se sent pas étouffer malgré la température extérieure de ce jour de canicule.

Le couscous mythique du Cheval Blanc ?

On est venu un jeudi en espérant pouvoir profiter du couscous du jeudi.
Malheureusement, il n’était pas à la carte pour une fois (ne dites rien au chef, 4 personnes ont demandé son couscous ce midi là).
On s’est rabattu sur d’autres plats. 
L’ardoise du jour propose des plats et des entrées avec des formules et des prix cohérents. 
De 9,50€ le plat du jour à 14.90€ le menu complet (entrée, plat et dessert du jour).

Au menu du Cheval Blanc à Naours

On se décide pour des plats qui se trouvent sur la carte et le plat du jour.
On n’est pas dans une brasserie de décongélation et de cuisson au micro-ondes (et je ne donnerai pas de nom).
La carte des vins, je n’en parle pas, mais cela semble convenir aux autres convives puisqu’on est les seuls à boire de la bière. 

Une bière "la Bistroteuse"

C’est assez limité en choix de bières.
Heureusement,ils proposent autre chose que de « la pisse de chameau » industrielle.
La bistroteuse est la découverte du jour.
Sa saveur légèrement fruitée, sa pointe d’amertume n’est pas entêtante et omniprésente. 
Un verre de bière avec de la bière bistroteuse

Une entrée à partager

On a décidé de se partager le gâteau battu au Maroilles pour le goûter et on l’imaginait beaucoup plus lourd que ça sur l’estomac.
En fait, il est aussi léger qu’un nuage avec un goût de Maroilles.
Une pâte briochée recouverte de Maroilles, les spécialistes ont reconnu La Goyère au maroilles (le nom habituellement donné à ce plat).
Très bon, très fin, trop peu pour être partagé.
On notera que le Maroilles est un fromage de l’Avesnois (pas vraiment dans la Somme et donc pas vraiment local).
Gâteau battu aux Maroilles

Un menu enfant

Pour le menu enfant, c’est jambon ou steak haché avec des frites, une glace et une boisson.
Rien à dire, mon petit glouton a mangé et finit son assiette.
La patronne nous a suspecté de l’avoir aidé à finir l’assiette.
Une assiette bien servie avec un steak haché frais à la hauteur du gourmet de 4 ans et demi. 
Assiette de steak haché frites

Un tartare pour un peu de fraîcheur

À défaut d’avoir un couscous, je me lance dans un tartare de bœuf avec des frites.
Là, je ne joue pas la sécurité, car il faut être certain que le chef fait du frais.
Rien à dire sauf les deux olives qui sont venues s’incruster dans mon assiette. Je chipote.
Tartare de bœuf avec son oeuf, accompagné de frites

Un plat du jour

Un rôti porc froid et son riz niçois pour madame.
Rien à dire, c’est bon.

Nice se trouve à une heure à vol de d’oiseau de fer.

Rôti et salade niçoise dans une assiette

Un dessert du jour

« La vérine glacée violette, prune » cela n’a rien à avoir une vérine, on est dans la catégorie coupe. La violette, c’est génial à la première cuillère et cela devient insupportable à troisième cuillère.  

La vérine de violette , prune

Quelques produits locaux

Il propose quelques produits locaux à emporter comme de la Bistroteuse, cidre fermier, du jus de pomme, des gaufres…

Mais également quelques produits de dépannage dont « la pisse de ch… » l’Heineken.

Produits locaux à empoter

Mon avis sur le Cheval Blanc à Naours

Ce n’est pas un endroit forcément adapté aux enfants turbulents, car il n’y a pas de praticables ou de jeux pour les occuper. 
En revanche, la patronne s’implique avec les enfants.
On s’est régalé malgré l’olive dans le tartare préparé.
Le prix est cohérent avec la qualité du repas.
Un service nickel.
 
Bref, je recommande ce restaurant où on y mange correctement.
C’est une expérience positive en août 2020.

Localisation & coordonnées

Le Cheval Blanc
11 Rue d’Amiens, 80260 Naours

 téléphone : 03 22 45 10 17

 
 

Facebook du Cheval Blanc

Ouverture

Horaire d’ouverture 07:30 – 19:00 du mardi au dimanche. Le repas uniquement le midi. réservation souhaitable.

Anecdote "Ne jamais rester sur une mauvaise impression"

Nous avions quelques a priori sur le label « Bistrot de Pays ».
Il y a quelques années, nous nous sommes rendus dans un restaurant arborant le blason « Bistrot de pays ».
C’était simplement immonde de l’hygiène du lieu à la note finale.
10€ la bière, une salade à 15 € (simplement des feuilles de laitue sans assaisonnement) , un magret de canard congelé avec de la laitue à 20 €,  des essaims de mouches et de la lumière tamisée pour cacher la saleté à l’intérieur…  
Quelques fois, il ne faut pas rester sur un mauvais souvenir d’un label et il faut vivre dangereusement pour revenir pousser la porte d’un autre restaurant comme le Cheval Blanc.

Quelques idées d'articles : , , , ,